Lexique anglais-français-québécois des termes du golf.

Ce lexique anglais-français-québécois des termes du golf vous permettra de mieux saisir les subtilités du golf. Grâce à ce lexique, vous comprendrez mieux toutes les situations se présentant sur un parcours de golf. De plus, vous pourrez mieux apprécier toute l’information diffusée sur le web. Cliquez sur les termes en vert pour suivre les hyperliens vous fournissant plus de détails (articles ou vidéos complémentaires).

Différence entre le Québec et la France

Lorsque j’enseigne le golf, je dois adapter ma terminologie à l’origine de mes élèves. Au Québec, tous les termes du golf ont été francisés. Ce n’est pas toujours le cas en France. Par exemple, le terme “grip” en France désigne deux choses : la “prise” et la “poignée” du bâton. Pour éviter la confusion entre les deux, je préfère employer le terme “prise” pour désigner la manière dont on tient un bâton, mais il m’arrive quand même d’utiliser le terme “grip”. Par ailleurs, j’emploie le terme “poignée” pour désigner la partie supérieure du bâton recouverte d’une poignée.

Je préfère également éviter la confusion entre les deux significations du terme “club” : j’utilise le terme “bâton” pour désigner ce avec quoi on frappe la balle de golf. Je réserve le terme “club” pour désigner l’ensemble des membres ou des installations d’un terrain de golf.

Usage et norme : un choix personnel

Dans certains cas, j’utilise la terminologie de nos cousins français même si elle a été francisée au Québec. Pourquoi? Pour respecter l’usage courant des deux côtés de l’Atlantique. Par exemple, j’utilise le terme “sand wedge” au lieu de “cocheur de sable” pour désigner le bâton dont on se sert très souvent dans les fosses de sables. Pourquoi donc? Parce que, hormis quelques animateurs de télévision fidèles à l’Office québécois de la langue française, tous les Québécois utilisent le terme “sand wedge”.

Gare aux anglicismes dans les termes du golf

Par ailleurs, j’évite les calques de l’anglais d’usage courant au Québec tels que “trappe de sable” comme traduction du terme “sand trap”. Il s’agit plutôt d’une “fosse de sable”, appelée “bunker” en France. J’évite également les faux-amis comme “hazard” pour désigner un “obstacle d’eau”, qui est loin d’être un “hasard”. 🙂

Sources : Office québécois de la langue françaiseWikipédia, Tonton Golfeur, plus-de-golf.com.