Comment s’initier au golf?

Dans le présent article, je vous révèle 10 erreurs parmi les plus courantes commises par ceux qui souhaitent s’initier au golf.  Malheureusement, ces 10 erreurs s’avèrent coûteuses en temps, en efforts et en argent perdus pour l’apprenti golfeur. Ce dernier en arrive vite à se dire qu’il n’a aucun talent pour le golf et à abandonner son rêve de devenir golfeur. Quel dommage!

Les 10 erreurs les plus courantes

    1. Les idées préconçues ou mythes du golf, dont garder les yeux sur la balle coûte que coûte (voir l’article);
    2. Apprendre sans méthode pédagogique, ou, pire encore, suivre les conseils de plusieurs professeurs en même temps (sur You Tube, par exemple, ce qui crée la confusion dans votre esprit);
    3. Répéter les mêmes gestes inconsciemment et sans connaître le véritable outil pour apprendre : les deux hémisphères cérébraux;
    4. Ne pas utiliser la routine lors de ses séances d’entraînement et, donc, répéter les mêmes erreurs inconsciemment;
    5. Se ruer sur le driver (bois 1) pour frapper le plus loin possible. Cela équivaut à vouloir apprendre à courir sans savoir marcher et ne peut que vous rendre prisonnier de nombreuses mauvaises habitudes (voir l’article à ce sujet);
    6. Vouloir frapper trop fort. Un peu comme l’erreur précédente, c’est l’envie irrésistible de vouloir frapper la balle loin qui vous porte à frapper trop fort, ce qui vous fait inévitablement perdre l’équilibre et tout rater;
    7. Sauter les étapes au lieu d’y aller graduellement. Vous devez d’abord apprendre la bonne prise (grip), puis commencer par le putting et poursuivre avec le chipping, suivi du pitching, du demi-élan (demi-swing) et, enfin, du coup de départ. Presque tous les golfeurs débutants dans les terrains de pratique (practice) font le contraire;
    8. Vouloir exécuter des coups de golf avant de savoir swinguer un bâton de golf. La motricité globale (rotation du bassin et des épaules) doit précéder la motricité fine (fouet des bras et des poignets), sinon l’élan est trop vertical et trop brusque. Mieux vaut faire de nombreux éducatifs (drills) sans balle pour développer les bons mouvements et la fluidité de l’élan si essentielle au golf;
    9. La mode du “Faire soi-même” (do-it-yourself). Apprendre le golf sans coach. L’auto-diagnostic est une utopie. Les nombreuses erreurs techniques inconscientes bloquent l’évolution du golfeur, d’autant plus que le golf est un sport très contre-intuitif (on est naturellement porté à faire les mauvais mouvements même si on est convaincu de bien faire);
    10. Ne pas s’entraîner entre les leçons de golf, ou s’entraîner sans but ni objectif précis.

La bonne façon d’apprendre le golf (cliquez ici)

S'initier au golf

Vous voulez apprendre tous les trucs pour bien débuter au golf?

Abonnez-vous à l’Espace Membre (essai gratuit).